Tendance brocante : comment chiner et restaurer des meubles anciens

Brocante – tendance brocante – comment chiner

Faire du vieux avec de l’ancien et remettre à neuf des meubles d’époque, un beau challenge à relever. En décoration, le style brocante est depuis plusieurs années une nouvelle façon de décorer son intérieur tout en faisant des économies.

Nos bonnes idées pour chiner malin avec des meubles de brocante restaurés. Suivez nos étapes

Première étape : Chiner malin

Vide-greniers, foires aux antiquaires ou encore puces et brocantes, ces manifestations se multiplient aujourd’hui et permettent de se meubler malin. Mais il faut respecter quelques règles importantes pour espérer trouver la perle rare.

Le mieux est de s’y rendre le plus tôt possible, lorsque les commerçants mettent en place leur étal. Le choix est très important et vous évitez la cohue tout en faisant des repérages. Si une pièce vous plaît vraiment, allez-y et tentez de marchander.

Cependant, si vous sentez que vous pourriez faire de bonnes affaires (et que vous avez le goût du risque) attendez la fin d’après-midi.

C’est au moment où tout le monde remballe que vous pourriez faire de bonnes affaires, puisque les prix sont souvent cassés. Attention cependant à ne pas laisser passer la table gigogne de vos rêves.

Essayez de marchander à chaque fois, notamment si vous achetez plusieurs objets au même vendeur. Il ne faut cependant jamais aller trop loin, sous peine de créer des situations embarrassantes.

Enfin n’oubliez jamais les objets indispensables : de la monnaie en quantité (rien n’est plus ennuyeux que devoir se rendre au distributeur), un mètre de couture, une voiture pratique capable de transporter des encombrants et de très bonnes chaussures, pour ne pas avoir mal aux pieds, comme des chaussures Pataugas, très confortables.

Emmaüs reste un lieu à part, mais garni de trésors vintages. Vous y trouverez là aussi de beaux meubles à des prix qui défient souvent toute concurrence.


Deuxième étape : Restaurer les meubles

La plus grande qualité des chineurs est d’arriver à percevoir le potentiel d’un meuble avant sa restauration.

Avoir avoir récupéré des vieux meubles, l’étape de la restauration demande quelques outils mais surtout de l’imagination et un esprit créatif. Il faudra d’abord décaper et décirer vos meubles en bois, pour les remettre à l’état brut.

Si la couleur naturelle du bois vous plait, une lasure bio sera suffisante, mais vous pouvez aussi, grâce à une peinture naturelle, complètement changer l’aspect de votre meuble. Le gris et le blanc sont à l’honneur cette année et permettent de donner un air très contemporain au mobilier.

Préférez utiliser une peinture écolabel, plus agréable à appliquer et inoffensive pour toute la famille.




Troisième étape : Intégrez vos meubles restaurés dans votre décoration intérieure

Il ne suffit pas de poser votre nouveau meuble chiné et restauré dans votre salon.  Le tout est de ne pas s’encombrer avec trop de meubles et de toujours y ajouter une petite touche moderne en y posant vos cadres photos ou autres objets personnels.

S’approprier de nouveaux meubles, chargés d’histoire, peut parfois demander un petit temps d’adaptation. Le tout est de rester fidèle à son propre style et de s’amuser.

Une décoration intérieure originale et à moindres frais, voilà ce que la brocante peut vous apporter. Peut-être deviendrez-vous un chineur spécialiste ?

Plus d’informations sur les peintures naturelles sur www.etrevert.com

You must be logged in to post a comment